Bonjour,

Nous avons souvent des questions à propos des conversions de licences canadiennes ou américaines en licence CPL(H) EASA.

Voici la procédure et le cheminement de cette conversion afin de pouvoir voler en tant que CPL(H) en France ou en Europe.

 

Le principe est “simple”, mais un peu long pour un peu que vos heures de vol soient faibles.

Simple, car selon “l’annexe III, partie B. conversion de licences” du Part FCL, vous pouvez convertir un CPL, PPL, etc. uniquement en PPL, BPL ou SPL.

Part FCL B. Conversion de licences

…. “Une licence PPL/BPL/SPL, CPL ou ATPL délivrée conformément aux exigences de l’annexe 1 de la convention de Chicago par un pays tiers peut être convertie en une PPL/BPL/SPL «partie FCL» avec qualification de type ou de classe monopilote par l’autorité compétente d’un État membre.”

 

Dès lors vous êtes considéré comme PPL(H) EASA.

Ensuite vous passez en mode CPL(H) modulaire, c’est pourquoi, il faudra alors les minima requis pour un CPL(H) modulaire (voir Appendice III, partie K. Cours modulaires Hélicoptère du Part FCL) pour passer l’examen pratique. Voyons à présent ces minima EASA pour être présenté à l’examen :

  • 185 hrs de vol (si vous avez déjà le vol de nuit)
  • sinon ajouter  5 hrs de nuit dont 5 circuits solo de nuit
  • 10 hrs de vol sans visibilité (VSV)
  • Nav 100 Nm avec 2 posés sur 2 AD différents de l’AD de départ
  • 50 hrs de commandant de bord sur hélicoptère.

Bien évidemment, il faut passer et valider auparavant l’ensemble des 13 modules du CPL(H) théorique. Je passe sous silence les éventuelles réductions de temps sous forme de “crédit temps” si vous étiez déjà ATPL(A).

 

Ensuite une évaluation en vol est effectuée (environ 1.5h) au sein de notre ATO avant de construire un programme d’entrainement qui sera proposé pour approbation à la DGAC (compter environ 450€ pour l’étude DGAC).

Les programmes proposés sont d’environ de 15 hrs à 25 hrs selon l’expérience du candidat.

Le type d’hélicoptère utilisé peut varier du R22 au R44 ou au Cabri. Il est également possible de voler sur R66 ou EC120B. Le prix dépendra donc des hélicoptères utilisés en vol.

Le candidat doit avoir eu la ou les QT des hélicoptères utilisés lors de ces entraînements.

Une fois l’entrainement minimum effectué, le candidat est présenté à l’examen CPL(H) pratique. En général soit sur R44 ou Cabri G2. En effet, lors du test en vol, il est nécessaire de faire des autorotations complètes ce qui est plus simple et sécurisant en R44 ou Cabri.

Lors de la réussite du test CPL(H), le candidat validera également la QT de l’hélicoptère sur lequel vous faites le test en vol. Même si vous avez des compétences sur R22 par exemple, vous n’aurez pas la QT appliquée sur votre licence, juste celle du R44 (ou du Cabri).

Afin de valider des QT supplémentaires sur votre licence CPL(H) EASA, il faut soit passer une QT complète, ou alors, si vous justifiez de 100 hrs sur type, alors juste un test de QT en vol vous validera cette QT sur votre licence EASA.