Se préparer à l’examen PPL(H) ou LAPL(H) – Le jour du test en vol hélicoptère

Il va bien falloir y passer un jour ou l’autre…

L’examen tant attendu (redouté), après des mois d’entraînement, d’acharnement, etc… On espère que la météo sera clémente, pas trop de vent, un petit CAVOK serait le bien venu… oui mais ce n’est pas toujours possible malheureusement pour vous. Ne vous inquiétez pas, si vos instructeurs vous présentent, c’est que vous êtes apte !!

Vous avez dû faire un test blanc en vol quelques jours avant, vous connaissez vos qualités, vos points faibles.

Bref, passons cette étape de tracas interne, nous allons plutôt voir dans ce post le déroulement “traditionnel” d’un test en vol.

Tout d’abord, encore une fois pour vous rassurer peut être, mais l’examinateur (le F.E.H – flight examinator Helicopter) qui vient pour vous tester, vient vérifier votre aptitude à piloter en sécurité pour vous, pour vos passagers ainsi que pour l’aéronef. Il aura avec lui toute une check list d’exercices à vous faire faire.

Oui vous ferez des erreurs le jour du test, inutile de le cacher notre examinateur qui s’en apercevra surement avant vous !
L’important c’est de le réaliser, de le dire et de trouver une solution. (ex : vous vous perdez lors de la nav, mauvaise altitude, mauvaise vitesse etc…)

Avez-vous bien dormi, probablement non, un peu de stress positif c’est toujours bon, ça aide à se concentrer un peu… Attention pas trop de stress non plus !!

Vous connaissez par coeur le manuel de vol de votre aéronef, qu’il soit Cabri G2, Robinson R22 ou R44…
La météo est prise, vous corrigez les caps et temps de vol par rapport à votre navigation donnée quelques jours auparavant.
Les Notam sont-ils à jour, de avitaillement partout, pas de ZIT créée au dernier moment ???

Votre FE arrive, il vous mettra en confiance, vous expliquera sa manière de procéder et ce qu’il attend de vous et de ce test.
Vérification de votre navigation, quelques questions théoriques en rapport avec celle-ci. Les symboles, les légendes des cartes, vérifications des notams sur les aérodromes etc…

Quelle météo sur le parcours, analyse de votre log de nav, les routes, les caps, la dérive, etc…. encore quelques questions théoriques….

Vous êtes prêt à partir ??? ohhh non, et les papiers de l’hélico ?? avez-vous l’ensemble des papiers nécessaires à bord ? Certificats d’immatriculation, d’assurance, fiche de pesée etc… (je vous laisse rechercher la liste des papiers devant se trouver à bord).
En parlant de fiche de pesée, avez vous calculé votre masse & centrage ?

Cette fois-ci c’est bon, vous partez vers la machine, visite pré-vol, encore quelques questions afin de vérifier si vous connaissez bien le type d’hélicoptère sur lequel vous volez depuis quelques mois

Mise en route, c’est parti !!
En général, vous commencez par une navigation où il ne se passera pas grand chose en terme de pannes fictives et autre délectation de FI/FE… pas de stress, juste une petite nav, comme vous avez eu l’habitude de faire, Cap / Repère / Montre comme on dit.
Et oui, pas de GPS pour le test en vol !! Et puis pour le fun, un petit déroutement pour changer d’endroit.

Approche d’un terrain contrôlé, puis d’un terrain en auto-info …. Puis vous allez passer à la mania de l’hélicoptère. Exercices au sol, pannes en tout genre, autorotations etc.. la totale, vous allez sortir du test un peu fatigué !!! comme tout le monde quoi. C’est juste un peu de stress positif et beaucoup de concentration.

Après environ 2 hrs de vol, vous aller rentrer, avec peut être un réflexe panne ou deux sur le trajet afin de garder toute votre attention jusqu’à la fin du vol.

Alors, comment ça c’est passé ?? content de vous ou pas ? Dé-brief avec le FE afin de valider ou pas vos acquis. Si c’est bon, le FE vous remettra un document valable 2 mois afin de pouvoir voler, officiellement, de vos propres ailes / pales…

Encore une fois, le testeur n’est là que pour s’assurer que vous savez maîtriser la machine correctement pour voler en sécurité pour vous et les autres, il n’est pas là pour vous “planter” !! si vous êtes propre dans vos réactions, il n’y aura pas de problèmes.

Allez, on arrête de vous effrayer plus, place au plaisir du vol.

Les informations officielles DGAC sur le lien suivant

Laisser un commentaire